Flore des Baléares

M6 Espèces des milieux ombragés, des dunes et des plages

Bien que les zones d'eau douce soient rares aux Baléares, plusieurs espèces de ce milieu existent.

Les lentilles d'eau (Lemna minor) peuplent volontiers mares, canaux d'irrigation et bords d'étangs.

La massette (Typha angustifolia), l'iris jaune (Iris pseudacorus), Cladium mariscum, Carex hispida et le plantain d'eau (Alisma plantago-aquatica) sont présents là où est plus abondant l'écoulement d'eau.

Menthes et joncs poussent dans les zones plus ou moins inondées, à eaux stagnantes.

Enfin Hypericum hircinum ssp. cambessedesii déjà mentionné se rencontre également en quelques endroits ombragés et humides de la Serra de Tramuntana.

Le littoral sableux, ses plages et ses dunes avoisinantes, accumulations des sables sédimentaires charriés par la mer abritent la flore dite psammophile (des psammos=sable et philos=ami). Les espèces de ce milieu ont dû developper des caractères particuliers: port rigide, présence d'épines, feuilles tomenteuses, grasses et épaisses, système racinaire développé et profond, tous orientés vers une plus grande adaptation à la sécheresse et aux vents.

Le panicaut maritime  (Eryngium maritimum) et le liseron des dunes (Calystegia soldanella) sont des exemples types de cette flore psammophile.

Plus éloigné du rivage et passé le rideau de dunes, pousse une végétation davantage protégée du vent et bénéficiant d'un sol plus riche en humus et substances nutritives. C'est le domaine d'espèces au port arbustif et ligneux comme la Thymélée veloutée (Thymelaea velutina), le Génevrier de Phénicie ou sabine (Juniperus phoenicea), le Pin d'Alep (Pinus halepensis), la germandrée des dunes (Teucrium dunense), les Cistes,...

Les zones humides et sombres tels les abords de grottes, les puits, les sources de montagne, les crevasses des rochers exposées au nord, sont le lieu d'élection des différentes espèces de fougéres présentes aux Baléares. 17 genres répartis en plus de 40 espèces dont un nombre considérable d'hybrides endémiques peuplent ces différentes zones. Un emplacement où nous avons reproduit au mieux leurs conditions de vie leur est spécialement consacré dans cette aire.